• Tag chant

    Résultats pour la recherche du tag chant :
  • ...n'est que battements d'ailes, fera signe.        Ce battement d'ailes, ce lieu du surgissement. Chant de l'invisible. Touffeurs ténues, réduites à rien, pressenties. Et ce rien fait signe, comme une brume lointaine qui tremblerait là-bas, cachant et dévoilant le trésor.   Janine...

    Lire la suite...

  • ...  les jours de pleines pluies la rouille y dégoutte un murmure boueux             gras excès de lymphe           que certains nomment chant   Jos Roy De suc & d'espoir With Sap & Hope   Ed Black Herald Press   PS : pour les anglophones, version anglaise disponible      ...

    Lire la suite...

  • Ce jour, je suis jetée nue dans la lumière.   Attentive, vouée au chant qui ne cesse de fleurir.   Janine Modlinger Beauté du presque rien Ed Ad Solem  

    Lire la suite...

  • ...innombrable : ma face / mon profil.   Voici mes proverbes voraces l'orgue de barbarie au parfum d'olivier les dieux de l'encrier que l'Orient immole : leur chant soit à ton âme une longue rivière !   Nohad Salameh Le livre de Lilith Avec deux lavis de Colette Deblé Ed L'Atelier du Grand...

    Lire la suite...

  • J'écoute le chant de l'oiseau non pour sa voix, mais pour le silence qui la suit  

    Lire la suite...

  • Quelle tranquillité ! Le chant de la cigale pénètre dans la roche.    

    Lire la suite...

  • ...reste invisible, dis à présent le parfum des lilas.   Pluie fine, la chair en liesse, la clairvoyante, réveille un chant de grive.   Les ailes, le coeur, laisse-les battre, laisse-les battre ensemble.   Si tu t'arrêtes, fais-le à l'ombre d'un érable, pense alors aux falaises.   Le vent...

    Lire la suite...

  • ...de leur vert vif rient aussi les prairies Et que la sauterelle, en ce gai tableau, rit ; Lorsque chantent Suzanne, Emilie et Marie De leur suave bouche arrondie Ha, ha, hi !   Lorsque les oiseaux peints rient aussi sous l'ombrage Où notre table est mise avec noix et cerises, Viens vivre, soyons...

    Lire la suite...

  • ...marges de seigle sommeille obliquement sur une feuille de nénuphar interdite aux voyageurs de nuit.   Ce cœur qui se mêle au feu avec ses brebis florales et son soleil barbare capture le chant du cygne à l'étal du matin.   Nohad Salameh D'autres annonciations poèmes 1980-2012 Ed Le Castor...

    Lire la suite...

  • Si le veut ton souffle                nous serons chant Racines mêlées                branches enlacées Toutes voix unique voie Tous échos unique houle   Sur ta plage murmurante                nous nous entendrons Silence   François Cheng Le long...

    Lire la suite...